autobiz

Bien négocier la vente de sa voiture

negocier vente voiture

Si votre annonce a été correctement rédigée, votre acheteur potentiel sait à quel prix vous souhaitez vendre votre véhicule. Mais il ne sait pas encore si vous êtes prêt à négocier l’offre de reprise pour votre voiture. Soyez diplomates, mais restez ferme !

Vendez malin !

Votre prix annoncé doit avoir pris en compte une éventuelle remise, soit pour compenser des frais de remise en état prévisibles, soit pour conclure la reprise de votre voiture. Vous aurez pris soin aussi de vous fixer un montant plancher, au-dessous duquel vous déclinerez la vente. Le jour du rendez-vous, bannissez le mot « prix » de votre vocabulaire et faîtes valoir que voiture est une bonne « affaire ».  Peut-être que d’ici 2 ans, votre acheteur deviendra vendeur à son tour, et qu’il pourra récupérer une partie de son argent. Cet argument vaut en particulier pour le professionnel, qui négociera avec vous une marge sur la reprise de votre voiture et sa future marge à la revente.

Soyez transparent, le meilleur moyen d’éviter des contrariétés

Votre véhicule peut être en mauvais état, cabossé ou rayé. Il importe que l’acheteur particulier ou professionnel, en soit prévenu avant le rendez-vous, et que votre prix pour la reprise de votre voiture prenne en compte d’éventuelles réparations. Ce devoir de transparence n’est pas seulement de la courtoisie, c’est aussi une manière de l’empêcher d’utiliser ces défauts ou oublis lors de la négociation, pour tirer le prix vers le bas. Vous pourrez toujours répondre : « je vous l’avais dit ! ».

 

Conseil d’expert

« Votre acheteur potentiel ne doit pas avoir l’impression que vous êtes impatient de vendre votre voiture. Laissez-le croire que vous avez un plan B, même si ce n’est pas le cas. »

 

Préparez minutieusement vos arguments

Si l’acheteur particulier a fait l’effort de sélectionner votre voiture, de vous appeler pour vous faire une offre de reprise et de prendre rendez-vous, c’est qu’il est intéressé. Vous pouvez donc le conforter dans son choix. Expliquez pourquoi il a raison de sélectionner cette marque, ce modèle, voire cette finition. Valorisez le prestige de la marque, ainsi que le soin que vous avez apporté à votre véhicule. Si votre prix est en phase avec le marché, voire un peu en-dessous pour accroître vos chances d’une vente rapide, soulignez qu’il est compétitif. Au particulier, vous pouvez également évoquer le fait qu’il pourra repartir tout de suite au volant de votre voiture après la transaction. Cela pourrait susciter d’avantage son envie de l’acheter. Avec le professionnel, les seuls arguments que vous mettrez en avant seront le soin que vous avez porté à votre voiture et son prix, s’il est compétitif.

Contrer les objections pour mieux vous prémunir d’une baisse de l’offre de reprise

Deux types d’objections peuvent intervenir. Les premières peuvent concerner le véhicule. Ce sera le cas si l’acheteur s’est déplacé et qu’il a découvert des défauts que vous auriez omis de signaler, par exemple. Il sera difficile de les contrer, à moins de vous y être préparé par avance, en vous informant des coût d’une remise en état et en acceptant de les déduire de votre prix de vente. L’autre type d’objection est souvent lié à l’indécision de l’acheteur. Il voudra pouvoir prendre le temps de réfléchir, consulter un conjoint ou un parent, vous donner une réponse par téléphone bientôt, etc. Cherchez à savoir pourquoi il hésite, comment vous pouvez l’aider à se décider.

Soyez à l’écoute !

Un bon vendeur est un vendeur bien informé. Essayez d’en savoir plus sur les motivations de l’acheteur particulier, l’utilisation qu’il compte faire de votre véhicule (trajets professionnels ou personnels, en ville ou sur autoroute, en plaine ou à la montagne...). Vous pourrez ensuite vanter les performances de votre voiture en fonction de ses besoins : le volume du coffre pour les bagages de la famille, quatre roues motrices pour emprunter des sentiers, un régulateur de vitesse pour l’autoroute, etc. Avec les professionnels, lors de la phase d’expertise, profitez de votre temps libre pour regarder comment votre véhicule va s’insérer dans son offre de VO.

La bonne attitude en toutes circonstances

L’achat d’une voiture est un moment important dans la vie d’un acheteur particulier. Vous devrez lui accorder du temps, toujours rester poli et vous montrer attentif à ses besoins, sans exagération. Pour autant, votre ton doit indiquer que vous ne craignez pas l’échec de la vente. Glissez une seule fois dans la conversation que vous avez d’autres rendez-vous de prévus avec des acheteurs potentiels. Avec les professionnels, gardez toujours le sourire et respectez vos engagements concernant votre prix plancher.

 Bien vu !

Avec autobiz, la négociation se base sur l’offre de reprise de voiture générée par autobiz.fr et le résultat de l’expertise, réalisée par le partenaire avec qui vous avez pris rendez-vous. Ce dernier s’engage à justifier l’ajustement de l’offre de reprise par devoir de transparence.