Augmentation de 2 centimes par litre de la taxe sur le diesel : la goutte d'eau qui a fait déborder le vase !

Augmentation du diesel

L'augmentation de la taxe sur le litre du diesel suscite pas mal de mécontentements. La machine semble être lancée, ceux qui critiquent la mesure fiscale craignent l'effet papillon à la pompe.

Cette augmentation ne déplait pas aux écologistes. C’est une mesure salutaire, un engagement ferme de la part de l’Etat pour mieux lutter contre la pollution de l’environnement.

 

Ce phénomène est bien réel et nul ne l’ignore, l’environnement est de plus en plus pollué. La solution à ce problème réside-t-elle dans l’augmentation de la taxe sur le diesel ? Tout le monde désire rouler dans de nouvelles voitures moins polluantes, mais l’écart entre ce vœu et la possibilité de s’en procurer est souvent grand. On peut être un mauvais citoyen mais être un bon contribuable, il suffit tout simplement de pouvoir faire face à ses obligations fiscales, mais certaines réalités ne laissent souvent pas le choix.

 

L’écotaxe a suscité une montée en puissance de la grogne fiscale. La fronde anti-écotaxe menée par les bonnets-rouges vise à exprimer leur exaspération face à cette initiative. Mais des accords ont été signés avec certains protestataires qui ont finalement accepté de payer, tout le monde paiera donc.

 

L’Etat a procédé sans surprise à l’augmentation de 2 centimes par litre de la taxe sur le diesel, ce qui aura certainement des conséquences sur le salon de l’automobile qui ouvre ses portes à Paris. Cette mesure arrive à un moment où les prévisions économiques ne sont pas du tout bonnes, la stabilité prévue pour 2017 a été repoussée à 2019. L’initiative de l’écotaxe semble avoir été prise pour renflouer les caisses de l’Etat. Une seconde augmentation de 2 centimes est prévue et rentrera en vigueur en avril dans le cadre de la contribution climat.