Le camion semi-autonome de Mercedes

Effectivement, le développement des nouvelles technologies aidant la logistique et le transport industriel ne cesse d’évoluer à grands pas. D’ici dix ans, on devrait s’attendre à l’apparition de nouveaux outils de distribution tels que les drones de livraison ou les camions électriques.

Mercedes-Benz élabore actuellement son projet du Camion du futur 2025 ou le Future Truck 2025. Le prototype ne fait pas allusion à un camion sans chauffeur, mais à un véhicule semi-autonome. Même si le camion peut rouler et se conduire tout seul, il n’a pas pour vocation de remplacer le chauffeur proprement dit, mais d’alléger seulement le travail sur l’autoroute. Pour le constructeur, il est indispensable de garder l’expérience et la faculté de décision d’un camionneur professionnel tout en facilitant la conduite et réduisant ainsi la fatigue. De ce fait, le camion peut recourir à des caméras et des capteurs radars pour garder une certaine distance raisonnable sur les autres voitures ou contourner des obstacles.

D’après Mercedes, le prototype ressemble plus à un système de pilotage automatique d’un avion qu’à un réel véhicule indépendant. Selon la maison mère de Mercedes, Daimler, 70 % des marchandises dans le monde sont acheminées en camions et elle pense qu’à l’approche de 2050, 90 % seront transportées de cette façon. L’augmentation de la demande nécessitera alors un nombre croissant de conducteurs, mais entrainera en même temps une grande fatigue.

De l’avis du constructeur, le prototype facilitera alors grandement la vie et la conduite des chauffeurs de camion. Toutefois, le projet n’en est qu’au stade de développement et de prototype. D’ici dix ans, l’entreprise souhaite parvenir à mettre en place un modèle fonctionnel. D’ores et déjà, le ministre allemand des Transports a donné son autorisation quant à la possibilité de simuler des tests de conduite en Allemagne. Ils requièrent la présence d’un conducteur pour contrôler le véhicule en cas de problème.