Le coupé de la Mercedes Classe C

Sa mise en vente ne commencera pas avant le mois de décembre, mais il est certain que la Mercedes Classe C Coupé sera l’une des vedettes du salon de l’automobile qui aura lieu du 19 au 27 septembre. En attendant, la marque à l’étoile dévoile déjà certains détails de sa nouvelle voiture.

A l’exemple de la berline Classe C, le design du Coupé hérite beaucoup de celui de la fameuse Mercedes Classe S. Son allure discrète de sportive n’enlève en rien à son élégance légendaire. En effet, Mercedes met un point d’honneur à privilégier le luxe et le raffinement au même titre que les performances.


Par rapport à la génération précédente, la nouvelle gagne 95 mm de plus en longueur et sa largeur augmente de 40 mm ; soit un gain d’espace favorable au confort de l’habitacle, notamment sur les places avant. La firme de Stuttgart annonce en outre que l’espace au niveau des épaules, du coude et de la garde au toit a augmenté sur toutes les places.

Ainsi, l’ambiance de l’intérieur ressemble à celui de la berline avec une note particulière au regard de son orientation sportive grâce à la console centrale, à l’habillage des portes et des sièges sport intégraux, des caractéristiques spécifiques au Coupé. Et comme de coutume chez Mercedes, les ceintures de sécurité s’approchent automatiquement afin de pallier au fait que leur encrage est très reculé à cause de la longueur des portes.

Dans l’attente de la très prochaine commercialisation du puissant Coupé C 63 AMG, les clients adeptes de voiture de sport pourront déjà choisir l’AMG-Line. La ligne offre des pare-chocs, des bas de caisse, une grille de calandre et des roues de 18 pouces. Dans l’habitacle, le similicuir et la micro fibre sont les matériaux décorant l’intérieur en plus d’un volant à méplat et d’un pédalier ajouré, augmentant d’un cran la note sportive.

La Mercedes Classe C Coupé utilise les mêmes trains de roulement que ceux de la berline. Quelques réglages adaptés dont une assiette abaissée de 15 mm font toutefois la différence. Le client optera aussi pour un châssis classique intégrant des ressorts en acier ou un châssis sport ou enfin la célèbre suspension hydropneumatique conduite par Airmatic. Cette dernière inclut un correcteur d’assiette et dispose de cinq possibilités de réglage par le biais de l’utilisation de la commande Dynamic Select.

Sous le capot, Mercedes fait état d’une réduction de la consommation pouvant atteindre les moins 20 % par rapport au modèle précédent. Le Coupé sera disponible dans un premier temps en version essence C 180 produisant 156 ch, en C 200 générant 184 ch, en C 250 de 211 ch et en C 300 à 245 ch. En diesel, l’offre dispose d’un C 220 d de 170 ch et d'un C 250 d de 204 ch.

Ces performances et la réduction de la consommation sont également le résultat d’une caisse amaigrie par une plus grande proportion d’aluminium, un alliage qui a déjà servi à la fabrication du capot moteur, du couvercle de coffre et des ailes avant. Un coefficient aérodynamique de 0, 26, très notable pour la catégorie constitue aussi un autre facteur d’économie. Selon l’habitude du constructeur de Stuttgart, le Coupé Classe C est connecté dès le premier niveau de finition. Il intègre aussi de nouvelles assistances électroniques dont la conduite semi-autonome, un système de détection de somnolence, un radar anticollision amélioré qui est apte à décider d’un freinage même à 200 km/h en plus d’un régulateur de vitesse intelligent combiné avec un assistant directionnel. En bas d’une vitesse de 130 km/h, ce dernier assistant peut mettre la voiture en file indienne avec le véhicule qui lui précède afin de favoriser une conduite sûre et un confort de marche optimal.