Le marché de l'occasion à la peine

Après une année 2014 qui s'est terminée en beauté pour les véhicules d'occasion, début 2015 marque une régression des ventes pour ce secteur. Si le marché reste plutôt actif, les ventes baissent en volume et les marques importées grignotent des parts de marché aux voitures françaises.

Un marché à contrecourant

 

Les ventes de la fin d’année 2014 avaient présagé un début d’année positif pour 2015, mais pourtant cela n’a pas été le cas. En janvier, les ventes de voitures d’occasion ont considérablement chuté, comparées à la même période en 2014.  

Cette chute s’explique notamment par une moins grande mise à la route par les loueurs de courte durée et les constructeurs pour les véhicules de moins d’un an.

On note aussi la baisse des ventes des voitures plus âgées, alors que ce sont surtout elles qui ont porté le marché à la hausse. Toutefois, en janvier 2014, le secteur de la vente de voitures d’occasion était en hausse de 1,3 % comparé à l’année précédente, ceci expliquant en partie cela.

 

Toutes les marques touchées par une baisse des ventes

 

Si la vente de voitures d’occasion est en baisse, aucune marque n’est épargnée à part trois qui arrivent à tirer leur épingle du jeu. Dacia, Nissan et Kia ont réussi à bondir de quelques points et affichent une croissance positive.

Résultat, les voitures importées ont davantage attiré les faveurs des acheteurs, occupant 43,9 % des ventes contre 43 % en janvier de l’année dernière. Les marques françaises comme Renault, Peugeot ou Citroën ont quant à elles subi les contrecoups de la baisse du secteur, perdant respectivement 5,9 %, 6,2 % et 4,5 %.