Nous sommes ouvertsVendez sans vous déplacer avec notre service de rachat à domicile ou en agence sur rendez-vous. En savoir plus

Le moteur essence à injection directe

Le moteur essence à injection directe

L'injection directe abaisse la consommation de carburant et les émissions de CO2 de 3 à 6% selon les technologies.

Qu'est ce que c'est ?

Plutôt que de réaliser le mélange d'air et d'essence dans la partie admission du moteur, le carburant est injecté directement dans les cylindres. Cette technologie, qui a d'abord profité à l'aéronautique en 1937, fait sa première apparition sur une Gutbrod Superior 600 en 1952.

A quoi ça sert ?

L'injection directe abaisse la consommation de carburant et les émissions de CO2 de 3 à 6% selon les technologies.

Quels véhicules sont concernés ?

Tous les moteurs à essence peuvent recevoir un système d'injection directe. Cependant, son coût élevé par rapport à l'injection indirecte (dans l'admission) le limite actuellement à des moteurs de véhicules hauts de gamme.

Comment ça fonctionne ?

Le nez de l'injecteur débouche dans le cylindre, près de la bougie. Le moteur n'aspire par un mélange d'air et d'essence mais seulement de l'air. L'essence est ensuite injectée avant l'allumage. L'économie de carburant est due à ce type d'injection qui supporte un taux de compression plus élevé et qui évite que le carburant vienne en contact avec les parois à l'admission et dans le cylindre. Ce phénomène est inévitable en injection indirecte : une part d'essence se liquéfie et ne peut brûler. Les injecteurs peuvent être de type à solénoïde, les plus couramment utilisés, ou piézoélectriques, plus performants mais aussi plus onéreux (BMW et Mercedes). Afin d'injecter directement dans les cylindres, la pression d'injection passe de 6 bars à 150 bars, ce qui est encore loin de 1600 bars des systèmes pour moteurs Diesel. Mais si l'injection directe abaisse la consommation, le taux de compression plus élevé peut favoriser la formation de particules.

Ce qu'il faut retenir

L'injection directe réduit la consommation des moteurs dans un grand nombre de situations d'utilisation : conduite urbaine, autoroute ou basses températures. Elle est adoptée par la majorité des véhicules hauts de gamme. Aujourd'hui, seul le groupe Volkswagen la démocratise en l'utilisant sur une large gamme de petits moteurs essence mais la baisse des coûts due au volume devrait permettre son emploi à moyen terme sur un grand nombre de voitures de milieu de segment.

Les avantages

  • Aide contre les excès de vitesse
  • Système à accélérateur actif recommandé

Les inconvénients

  • Système d'avertissement sonore à éviter