Tout ce qu'il faut savoir sur l'atout garantie

atout garantie revente voiture

Un véhicule récent peut toujours bénéficier d’une garantie constructeur lors de sa vente. Pour les autres, il est parfois possible de souscrire une garantie mécanique. Dans tous les cas, c’est un argument commercial à ne pas négliger lors de la revente de votre voiture.

Une voiture mise en vente qui est encore sous garantie rassure évidemment les acheteurs. Cette information doit absolument être mentionnée dans le texte de votre petite annonce. Vous augmentez vos chances de trouver des acheteurs et vous pourrez assurer la revente de votre véhicule à un meilleur prix.

Il existe deux grands types de garantie, en plus de la garantie légale qui prémunit l’acheteur contre le vice caché. La première est dite « garantie constructeur ». Elle s’applique aux véhicules neufs et sa durée varie d’un constructeur à l’autre, de 2 ans pour les grandes marques européennes jusqu’à 7 ans pour certaines marques d’importation. En cas de vente de véhicule avec cette garantie, vous en ferez bénéficier l’acheteur, à condition d’en avoir respecté les conditions (obligations de maintenance). Les garanties sont parfois prolongées par le réseau constructeur pour des durées allant de 12 à 36 mois, mais ces extensions ne sont pas forcément cessibles. Ce qui peut compliquer la vente d’une voiture.

Pour les véhicules qui ne bénéficient plus d’une garantie constructeur, il est possible de souscrire une garantie dite « mécanique » auprès de professionnels du VO, d’assureurs ou d’organismes financiers. Le bénéficiaire sera alors indemnisé en cas de panne sous certaines conditions, qui varient selon les contrats et les véhicules. Leurs coûts varient en fonction de la durée du contrat, de l’âge et de la puissance du véhicule, ainsi que de l’étendue de la couverture (nombre et nature des pièces garanties).

Plus le véhicule est récent, et donc susceptible d’être en bon état, plus les mensualités sont faibles. Plus le véhicule et ses équipements sont haut-de-gamme plus les mensualités sont élevées. De la même manière, les niveaux d’indemnisations peuvent varier selon le kilométrage du véhicule.

Ces garanties peuvent être transmises à l’acheteur selon un jugement rendu par la Cour de cassation (pourvoi n°11-25864), daté du 6 février 2013. 

Bon à savoir

Il n’est pas nécessaire de faire expertiser son véhicule pour souscrire une garantie mécanique.

Certains prestataires promettent de garantir un véhicule quelque-soit son âge, d’autres peuvent se limiter à des voitures avec une mise en circulation inférieure à 5 ans. Les contrats s’accompagnent généralement d’une obligation d’entretenir le véhicule dans les règles de l’art.

Les pièces prises ou non en charge dans le cadre de la garantie varient elles-aussi d’un contrat à l’autre. Elles concernent généralement des organes et équipements vitaux au véhicule, comme le pont et le bloc moteur, la boîte de vitesses, les circuits électriques, thermiques et de refroidissement, le système d’alimentation, certains accessoires électroniques, etc. Elles excluent le plus souvent les consommables de types plaquettes de freins, pneumatiques, etc.

L’émetteur de la garantie impose à son bénéficiaire de le prévenir au plus tôt après la vente de sa voiture, sous peine de l’annuler. Tous les documents faisant la preuve que les opérations d’entretien courante du véhicule ont bien été réalisées, doivent être remis à l’acheteur.

En règle générale, si la revente de la voiture a lieu dans les 3 premiers mois qui suivent la souscription, la garantie couvre l’acheteur pendant toute la durée du contrat.

Bon à savoir

Pour une garantie mécanique, comptez entre 10 et 40 euros par mois pour un véhicule âgé de moins de 7 ans, avec moins de 100 000 km au compteur. Les assureurs pratiquent généralement des tarifs inférieurs, car ils proposent généralement cette garantie en option dans leur contrat d’assurance.