Dans deux ans, Citroën mettra en avant trois nouveaux véhicules dans l’esprit Cactus

D’ici 2 ans, Citroën propulsera 3 nouvelles voitures conçues à la base de l’esprit Cactus de la C4 Cactus. Le procédé entre dans le cadre d’une stratégie de différenciation par rapport à Peugeot et DS du groupe PSA.

Il y a un an, la marque aux chevrons a lancé son petit crossover aux formes arrondies et dotées de protections latérales en plastique de couleur. Jusqu’à aujourd’hui, elle n’a pas encore révélé le type de véhicule symbolisant son nouveau style plus décalé. De sources fiables, la future génération de la citadine C3 disponible vers 2017 héritera beaucoup de certains codes de la Cactus. En fait, d’après Linda Jackson, directrice générale de Citroën, les trois nouveaux modèles seront probablement destinés au grand public. La marque devrait offrir un produit différent des autres. Toutefois, elle déclare ne pas mener une stratégie de niche. La part de la contribution de la C4 est d’y insuffler l’esprit Cactus.

 

Ainsi, les voitures qui devront succéder ne prendront pas les traits ni le nom Cactus. De plus, selon la directrice générale, la nomenclature actuelle de la gamme telle que le code C1 à C5 suivant la taille de la voiture fera l’objet de certaines révisions. Il en sera de même pour le nom Picasso avec les versions monospaces et celui de Cactus avec le crossover. Mais que les clients de la marque se rassurent, Linda Jackson ne mettra pas en place tout de suite un produit entièrement innovant pouvant entraîner la confusion chez les clients. Elle doit avant tout assurer la cohérence des démarches, non seulement pour le marché de l’Europe, mais aussi pour celui de l’Amérique Latine ou de la Chine.
 

Citroën vise à rattraper ses retards de vente


Cette révision du style Citroën est nécessaire étant donné que la marque traverse actuellement des difficultés dans la plupart de ses marchés. Si Peugeot voit ses ventes progresser de 2, 5 % dans le monde entre janvier et juillet, Citroën connait une baisse de 4, 2 % et la situation n’a fait qu’empirer en juillet. En dépit d’une infime hausse des ventes de Citroën en Chine qui s’est élevée à 330 000 unités environ pour 2015, la directrice ne peut pas prévoir exactement ce qui va se passer, mais elle pense que le marché est train de se stabiliser.

Conduit d’une main de maître par Carlos Tavares, le redressement de PSA s’effectue essentiellement par une diminution drastique du nombre de ses modèles pour se focaliser sur les véhicules les plus vendus mondialement, donc les plus rentables. A l’approche de 2020, le catalogue de la marque aux chevrons sera ainsi réduit de moitié. De plus, la directrice générale confirme que la traditionnelle suspension hydraulique ne sera pas présente sur les prochaines Citroën et qu’à la place, on mettra des technologies plus modernes offrant le même niveau de confort.

A mi-septembre durant le salon de Francfort, la marque dévoilera le concept Cactus M, un hommage à Citroën Mehari, un grand classique de la marque. La voiture est connue pour sa carrosserie en plastique et sa capote-bâche. Elle était née en 1968 et a été produite en 145 000 unités. Toutefois, le modèle dérivé d’une C4 Cactus n’est pas encore destiné à la production actuellement.