Justice : Les auteurs de comportement antiradar sur Facebook risquent la suspension de leur permis de conduire

En France, on assiste à un nouveau phénomène qui consiste à prévénir les automobilistes via Facebook de la présence d'un contrôle radar. C'est une pratique de plus en courante qui expose cependant ses auteurs à des poursuites judiciaires.

Pour illustration, une quinzaine d’individus vient de répondre ces derniers jours à une convocation du juge pour des comportements antiradar sur le réseau social.

C’est désormais officiel, les internautes ayant fait preuve d’un tel comportement seront sanctionnés par la suspension de leur permis de conduire pour des durées comprises entre 15 jours et 4 mois en fonction de leur dégré d’implication.

Même si dénoncer le comportement antiradar parait judicieux, le type de sanction applicable le demeure moins. Il est simplement inadéquat avec les faits reprochés. Les projecteurs resteront certainement braqués vers la procédure qui poursuivra son cours les semaines à venir. Cette situation aura forcément un grand impact sur la libre utilisation des réseaux sociaux.