Toyota en première position mondiale devant Volkswagen

Les constructeurs automobiles ne cessent de se disputer sans pitié le marché. C’est ainsi qu’au premier semestre 2015, Toyota a réussi à détrôner l’allemand Volkswagen et revient donc en force au premier niveau de podium.

Toyota reprend la première place


Au premier semestre 2015, le japonais Toyota a dérobé le trône de son principal concurrent allemand Volkswagen. Durant cette période, le constructeur nippon a commercialisé plus de 7,49 millions d’exemplaires, incluant des voitures de luxe Lexus, Toyota, poids lourds Hino, mini-véhicules Daihatsu, contre 7,43 millions pour Volkswagen. Le scandale du logiciel truqué du constructeur allemand dévoilé en septembre 2015, risque de creuser davantage l’écart dans les mois à venir.

En effet, les deux géants ont connu un recul de 1,5% sur les 9 premiers mois de la même année. Si le japonais voit son marché domestique chuter de 7,8%, le constructeur Volkwagen, lui aussi, est pénalisé par des marchés brésilien et chinois moins enthousiastes. On sait que le nouveau patron de Volkswagen, Mathias Müller, va accompagner la chancelière allemande Angela Merkel à Pékin pour revoir le marché. Celui de la Chine est d’ailleurs le plus grand pour le constructeur allemand, alors que seulement 2 000 voitures du pays ont été concernées par la tricherie.

 

Des stigmates laissés par l’affaire Volkswagen


Ce scandale des moteurs truqués va inévitablement laisser ses stigmates. Ainsi, Volkswagen a décidé de geler ses nouveaux investissements afin de financer les amendes de 30 milliards que le constructeur doit verser à l’Etat, ainsi que des dédommagements dans le cadre des rappels de 11 millions de voitures concernées dans le monde, dont 8,5 millions en Europe. De son côté, la marque nippone, elle, a décidé de reprendre les investissements en Chine et au Mexique où elle a connu un retard sur ses rivaux.

Les deux géants vont tous devoir affronter une immense vague de rappels dans le monde. Seul un automobiliste américain a été brûlé à la main, mais Toyota va rappeler au garage 6,5 millions de voitures pour remplacer «le module de contact électrique de la commande principale de lèvre-vitres côté conducteur ». Celui-ci peut surchauffer. Par ailleurs, la marque japonaise a aussi dû faire retourner au garage environ 10 millions de véhicules, suite aux airbags défectueux de son compatriote Takata.

Volkswagen, qui veut restaurer sa crédibilité, devrait révéler sa stratégie commerciale pour les prochains mois dans les jours à venir, lors de l’annonce de ses résultats. Plusieurs pistes sont envisageables, comme la remise sur les voitures neuves pour les propriétaires de véhicules concernés par les moteurs truqués.