Vendre sa voiture à un particulier : soyez prudent !

Beaucoup choisissent de ne pas passer par des professionnels pour céder leur véhicule et ce pour différentes raisons. Les transactions entre particuliers sont alors privilégiées, mais chacun est-il bien conscient des risques qu’il encoure lors de ce type de vente ?

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que vendre sa voiture à un particulier présente un avantage incontestable : le prix de vente. En effet, vendre via ce système vous permettra de céder votre véhicule au prix le plus proche de sa réelle valeur. Cependant, lorsque vous vendez à un particulier, vous devez être bien conscient qu’il existe certains risques. Assurez vous de prendre toutes les précautions nécessaires !

 

Quels sont les risques ?

 

Tout le monde n’est pas rempli de bonnes intentions malheureusement, mieux vaut prévenir que guérir et être vigilant sur différents points :

 

Tout d’abord, lors de l’essai de votre véhicule, vous devez faire attention à certaines règles. Ne laissez jamais le potentiel acheteur seul dans votre voiture avec les clés. Il est facile pour lui de s’enfermer dedans et de s’enfuir avec. Si vous devez descendre du véhicule, faites couper le contact et récupérez vos clés avant de sortir. Renseignez-vous auprès de votre assurance afin de les prévenir que vous vendez votre bien et que certains conducteurs devront l’essayer, ils vous expliqueront quelles sont les modalités dans ce type de situation.

 

Il existe également un certain risque quant au règlement de l’acheteur. Il est conseillé de n’accepter que des chèques de banque, vous pourrez ainsi vous assurer de l’identité de l’acheteur et de l’authenticité du chèque auprès de l’organisme bancaire concerné. Il vous suffit de leur passer un coup de fil, ces derniers pourront vous confirmer qu’ils ont bien émis le chèque pour le compte de l’acheteur en question. Cette pratique est assez courante et ne devrait pas choquer le repreneur du véhicule. Méfiez-vous des personnes qui vous proposent d’acheter votre voiture sans même l’avoir vue.

 

Vous devez également savoir qu’en cas de problème avec la voiture, si l’acquéreur peut prouver que vous l’avez volontairement trompé, il peut engager une action civile ou pénale et ainsi demander l’annulation de la transaction, ainsi que des dommages et intérêts.

 

Vous êtes également responsable des vices cachés du véhicule, c’est-à-dire des défauts graves, non apparents et antérieurs à l’achat. S’il peut les prouver, l’acquéreur peut demander le remboursement d’une partie du prix s’il souhaite la garder ou l’annulation de la vente.

 

Quels sont les avantages ?

 

Le principal intérêt d’une vente à particulier est financier. En effet le prix de vente à un particulier est supérieur au prix de vente à un professionnel. Si un professionnel pratique un cote argus – 15% alors un particulier vous proposera en moyenne un argus – 5%. Les 5% de baisse correspondent aux frais éventuels de remise en état (carrosserie, mécanique etc...) à prévoir ainsi qu’aux frais de carte grise. En moyenne un particulier vous proposera 1000 à 2000 euros de plus qu’un professionnel en fonction de l’âge et de l’état du véhicule. Le professionnel quant à lui vous proposera un délai de mise en vente bien plus court (vente possible le jour même à un professionnel contre un délai de mise en vente moyen de 45 jours via des particuliers).

 

autobiz rachète votre véhicule en moins d’une heure par chèque ou par virement dans l’un de nos 100 points de rachat agréés. Calculez gratuitement l’estimation du prix de rachat de ma voiture.