La Citroën DS : l’objet mythique du monde automobile

60 ans. Un âge respectable, particulièrement pour un véhicule unique. Jusqu’à aujourd’hui, la DS de Citroën demeure un objet mythique dans l’univers de l’automobile. Aujourd’hui encore, cette voiture continue de séduire.

Citroën DS monumentale


Cela fait maintenant soixante ans que Citroën surprend le monde de l’automobile en dévoilant sa DS. Qu’est-ce qui a fait d’elle une légende ? C’est sa ligne avant-gardiste et son innovation technique. Ce modèle a marqué la montée impressionnante du constructeur sur le marché. Dans ce sens, elle poursuit sa tendance flatteuse, mais autrement. En effet, Thibaut Amant a écrit un livre intitulé « DS monumentale » dans lequel il résume parfaitement le « monument » que fut l’illustre Citroën DS. L’histoire de cette voiture est liée à celle de la firme de Javel. Ainsi, la traction demeure un véhicule d’anthologie, malgré le temps qui passe. La France jusqu’alors n’était pas au mieux de sa forme. La société a réalisé qu’il fallait trouver un successeur à ce phénomène. En 1948, alors que les ingénieurs se focalisaient sur le projet « véhicule de grande diffusion » ou VGD, les fans ne s’attendaient pas à grand-chose puisque le pays avait encore connu des restrictions. Même si la 2 CV a existé depuis longtemps, Citroën cherche toujours un modèle pour conquérir les classes moyennes.

 

La conception de la Citroën DS


Dans son ouvrage, Thibaut Amant présente ces hommes des années 30 en train de concocter la DS et d’établir les premiers aperçus d’une voiture adaptés aux besoins de la société.Tout cela pour dire qu’ils voyaient loin chez la firme. Ce livre richement illustré raconte dans les détails les péripéties de la DS. Une histoire qui a connu des hauts et des bas, entre autres la mort accidentelle de Pierre-Jules. Comme pour toute voiture, quelques prototypes à l’affiche avant d’aboutir au modèle de série. Inévitablement, ces engins innovants ont suscité l’intérêt du public. Puis, la presse en parle. La firme reste prudente face à l’espionnage industriel, jusqu’à la sortie officielle au salon en 1955. Le succès est au rendez et la DS d’alors connaîtra bien des évolutions. Ensuite, la belle dame sait tout faire, commerciale, coursière, ambulance, et même de la compétition. Son esthétique impressionnante, ses innovations techniques conquerront des millions de Français. DS rentrera davantage dans l’histoire avec le général de Gaulle, lorsqu’elle avait été criblée de balles lors de l’attentat du Petit-Clamart, en août 1962. C’est ainsi que les compagnes de la sage DS présidentielle méritaient l’hommage.