La Peugeot 309 a trente ans

Un peu partout dans le mode, il existe des passionnés, des aficionados et des amateurs inconditionnels de la Peugeot 309. Ils sont éparpillés aux quatre coins du globe et existent même au Japon.

Leur engouement pour le véhicule est tel qu’ils ont créé le « Club Saint-Marc », une association vantant les mérites de cette voiture compacte produite de 1985 à 1993 à Poissy en France, à Valladolid en Espagne et à Ryton en Grande-Bretagne.

Concrètement, le nom de ce club n’a rien à voir avec le Saint-Marc de l’Evangile. En effet, il est tout à fait étonnant de voir ce cercle de Japonais passionnés de 309 se faire baptiser du nom de l’un des 3 évangiles synoptiques du Nouveau Testament. Ce nom n’a non plus rien à voir avec la date du lancement officiel de la voiture qui était un 17 octobre et non pas un 25 avril comme le jour où on célèbre la fête des personnes portant le nom de Marc.

Le fait est que selon Hirotaka Okada, l’un des trois Japonais inconditionnels de 309, le chiffre 3 se dit « san » dans la langue japonaise, le cercle O signifie « maru » tandis que le chiffre 9 se traduit par « ku ». Bref, san-maru-ku signifie tout simplement 3, 0, et 9.

A l’occasion de cette célébration du trentenaire du véhicule, l’ingénieur automobile nippon, accompagné de 3 compatriotes fanatiques comme lui de la 309, n’a donc pas hésité à faire le déplacement depuis Tokyo. Ils se sont rendus à Sochaux et au Musée de l’Aventure Peugeot afin de participer aux fêtes organisées en l’honneur de la trentaine de la voiture emblématique des années 80.

Dans l’Hexagone, la Peugeot 309 détient également son cercle de fans pour s’assurer un avenir prometteur. En effet, le Club 309 créé il y 10 ans fait tout pour qu’on se souvienne toujours de cette Peugeot vendue à plus de 1,6 millions d’unités. D’ailleurs, le forum internet du Club 309 dont le siège se trouve à Landes dispense divers conseils concernant l’entretien de la voiture. Il se spécialise aussi dans la vente de voitures et de pièces détachées et organise même des sorties régionales et nationales.

De ce fait, Anthony Lesbarrères, le président du club et Yohan Vuong, le modérateur du forum internet connaissent sur le bout des doigts l’histoire de la Peugeot 309 et ses variantes dans chaque pays. Ainsi, il fait remarquer la climatisation était proposée en option au Japon, en Italie ou en Espagne et nullement en France. Toujours au Pays du Soleil Levant, les options proposent des phares automatiques ainsi que des gicleurs permettant de laver ces phares. Les modèles Goodwood dotés d’un volant en bois et d’une peinture de couleur verte ont été quant à eux destinés pour la Grande-Bretagne. Le GTiMagic dont les jantes sont spécifiques, lui, a été fait pour la Suisse. Ces deux derniers sont sortis en 1991.

Yohan Vuong, lui y vient pour découvrir la 309 GR injection.