Le Made in France à l'honneur avec la 308 Pure Tech de Peugeot

La 308 Pure Tech est sans nul doute la meilleure compacte actuellement. En effet, avec son moteur trois cylindres de 130 chevaux, servi par une boite si efficace, elle est à la fois très agréable à conduire et très sobre.

La Voiture de l'année


La sportive GT de Peugeot a fait l’unanimité, notamment les journalistes spécialisés qui ont été convaincus de son succès et l’ont élue « Voiture de l’année ». Après la berline cinq portes, le break SW et une berline allongée à coffre séparé pour la Chine qu’est la 408, la firme française veut toujours innover en commercialisant la GTi. Elle aura la particularité d’être plus dynamique par rapport à celles des concurrents.

La marque au lion a ainsi mis un accent particulier sur le moteur. Plus particulièrement, elle a renouvelé sa gamme dans le but de consommer moins et de réduire les rejets de CO2. Le résultat est la 308 1,2 Pure Tech 130 EAT6, équipée par une boite auto japonaise Aisin.

Concernant la carrosserie, la marque l’a voulue très sobre, mais très raffinée. C’est pour cela que l’on retrouve une carrosserie classique, équilibrée, nette, propre et professionnelle. Certains spécialistes pourront interpréter ce design comme un manque d’originalité. Peut-être, répond Peugeot, mais au moins elle n’est pas aussi sophistiquée que la plupart des véhicules d’aujourd’hui. Ce qui est un avantage plus que considérable.

 

Un tableau de bord tactile


L’intérieur est également considéré comme trop sage et manque de raffinement. Les plastiques noirs sont de trop tandis que le cuir des sièges ressemble à des housses, car il n’est pas complètement plaqué sur l’armature. Et pour égayer tout cela, la couleur grise est conseillée plutôt que la noire, pour le coloris intérieur.

Quant au tableau de bord, fini les boutons et autres accessoires encombrants. Place au grand écran tactile central multi-fonction, beaucoup plus maniable. Une simple touche est l’affaire est réglée. En prime la planche de bord très discrète et donc ergonomique. En conduisant, le pilote aura toutes les informations à sa portée, compréhensibles avec des programmes faciles à trouver et à repérer. Même avant l’utilisation, il n’est pas nécessaire de lire un manuel. Avec cette innovation, Peugeot a vraiment donné une leçon aux autres constructeurs. Et il peut en être fier.

Quoi qu'il en soit, il est clair qu’entre la théorie et la pratique, il existe un monde de différence ! Comment en effet, toucher un écran et toucher précisément une icône tout en roulant ? Dans ce contexte précis, la présence et l’utilisation des boutons seraient plus logiques.

Par ailleurs, la firme a décidé de respecter la liberté des clients en faisant disparaître les aides à la conduite et autres bips-bips. Contrairement aux autres marques où ils peuvent être réactivés automatiquement, pour la 308 Pure Tech, ces joujoux resteront éteints tant qu’ils ne sont pas réinitialisés.

Parlons maintenant du confort à l'intérieur. Si l'habitabilité est presque excellente à l'avant, elle l'est moins à l'arrière. Quant au coffre, avec des formes géométriques pratiques, il est logeable.

Le kit de gonflage est pour sa part, considéré comme presque inutile par les connaisseurs, étant donné qu'il ne sert à rien en cas de crevaison grave. La cause à une politique d'économie qui l'a mis comme remplaçant de la roue de secours.

 

Un moteur cylindres trop bruyant


Et les sièges, la console centrale peuvent être réglés, avec un bon maintien latéral. De ce fait, le conducteur peut très vite s'adapter au petit volant ainsi qu'aux cadrans placés un peu plus haut. Mention spéciale pour le designer qui a mis en place, le processus d'inscription de la vitesse, en gros chiffre et bien lisibles devant les yeux.

Mais mention passable pour celui qui a fait que quand la boite auto est positionnée en mode « sport », cet affichage s'efface. Pour l'obtenir à nouveau, le pilote doit appuyer à deux reprises, sur un levier. Un procédé illogique pour certains, incompréhensible pour d'autres.

En général, la 308 Pure Tech est ce qui se fait de mieux en compactes, si on parle du marché européen. Mais d'autres petits détails restent à améliorer. C'est le cas notamment des bruits de suspensions que l'on peut entendre quand on est sur une mauvaise route. De même, la robustesse est considérée comme moins importante par rapport à un autre véhicule, tel que la Golf par exemple. N'empêche, dans l'ensemble, c'est une réussite.

Par ailleurs, l'essai technique a permis de constater que les trois cylindres ne sont pas aussi impeccables comme on peut le croire. Ils sont trop vibrants, rugueux, bruyants et en plus, avec un ralenti qui n'est pas très stable. Les séances d'essais avaient alors un goût un peu désagréable.

Des surprises agréables, il y en a pourtant. Citons spécialement la boite auto qui permet un comportement remarquable du moteur. Il est clair qu'un travail particulier a été fait par les ingénieurs français afin de civiliser la mécanique. En résultent une vivacité, un brio ainsi qu'une belle montée en régime à toute épreuve.

En roulant sur des routes sinueuses, le conducteur peut très vite avoir l'impression de se retrouver sur un vrai véhicule sportif. Il va ressentir les 130 chevaux qui sont impatients de s'envoler. Avec des normes répondant aux exigences, ce moteur est bien différent de celui des véhicules mous dont les systèmes anti-pollution gênent particulièrement.

 

Avantages avec la position « sport »


Les options sont nombreuses quand cette 308 est en position « sport ». Tout d'abord la transmission qui, à l'entrée d'un virage, peut être très réactive. Elle peut par ailleurs descendre un voire deux rapports à la volée. Quant aux palettes, elles permettent de réduire la vitesse manuellement à condition que l'attaque soit plus forte. Et pour couronner le tout, ladite transmission peut revenir en mode automatique, par ses propres moyens. Un dispositif qui fait mieux que la Volkswagen et son double embrayage sur la DSG. Là encore, plaisir et sobriété sont les maîtres mots.

Pour une voiture à essence, la 308 Pure Tech affiche une consommation de 7,5 litres aux cents, avec une vitesse assez importante. Même si pour la 308 GT à gazole de 180 chevaux, cette consommation est moindre avec 7 litres aux cents. On peut dire que c'est abordable.

Et les châssis, parlons-en. Traditionnellement, Peugeot est considéré comme maître dans ce domaine. La 308 ne fait que le confirmer avec une plateforme EMP 2 à la fois optimisée et allégée. De ce fait, le véhicule allie parfaitement confort, agilité et sécurité, même avec les jantes impressionnantes optionnelles de 18 pouces et des pneus à flancs très bas.

Par conséquent, quels que soient le temps et l'état des routes, cette dernière compacte de la marque française reste précise, agile, rigoureuse et ultra-maniable. Pour se garer, c'est très pratique ; comme pour rouler en virage ou sur une ligne droite. Pour les connaisseurs, la 308 Pure Tech de Peugeot figure parmi les meilleures de toutes les productions mondiales.

 

Passez à la caisse


Ainsi, pour 26 850 euros, vous pouvez bénéficier de la version Pure Tech 130 EAT6 proposée en finition Allure et équipée d'un GPS. Le prix de la voiture défie toute concurrence.

En ajoutant 1 450 euros, vous pouvez vous acheter la même, mais en break SW. Pour cette gamme, un équipement complet est disponible. Enfin, d'autres accessoires comme le cuir à 1 710 euros et la peinture métallisée à 630 euros sont également disponibles. Faites votre choix !

En conclusion, on peut dire que ce véhicule « Made in France » est très agréable à conduire. La technologie de l'Hexagone ne peut que mieux se comporter, malgré le souci des trois cylindres. Car jusqu'à maintenant, rien ne prouve que les mécaniques super sophistiquées ont une espérance de vie plus longue que les autres, plus simples.

Quoi qu'il en soit, il faudra attendre quelques années pour en avoir le cœur net.