Les syndicats de PSA repoussent les projets d’externalisation

Les syndicats de PSA ont déclaré qu’ils ne soutiennent pas les projets d’externalisation de plusieurs centaines d’emplois. Pour exprimer leur contestation, ils manifesteront devant la justice.

PSA externalise 360 emploi


PSA Peugeot externalisera 360 emplois. Ainsi, les contrats de travail de 360 salariés du département de Recherche et Développement du groupe devraient être transférés à partir du 1er décembre vers d’autres sociétés. Deux tiers d’entre eux seront déplacés dans le groupe d’ingénierie Segula Technologies.

 

Inquiétude de l’intersyndicale


Pour PSA de Sochaux-Belchamp, 150 postes sont touchés par ce plan. Pour contester ce projet, les syndicats CFTC, CFE-CGC et FO, majoritaire au sein du comité d’entreprise, ainsi que la CGT, première organisation dans le site, et la CFDT se sont rassemblés pour se former en intersyndicale. Ils ont exprimé leur inquiétude face à cette « politique » qui pourrait selon eux faire perdre leurs acquis sociaux.

Cette réunion des syndicats n’a pas caché l’intention de recourir à des moyens juridiques pour contrer ces projets de transferts. Le délégué Reuters Emmanuel Steffan a annoncé que, pour eux, ce sera fait à la fois devant le comité et le tribunal de grande instance de Montbéliard. Ils vont tout faire pour démontrer que les conditions requises pour l’application de l’article L1224-1 ne sont pas réunies.