Peugeot : la Partner une nouvelle fois retouchée

Après environ 10 années d’existence, le Partner a fait l’objet d’un nouveau restylage, le second depuis son lancement sur le marché. Le terme « restylage » ne semble même pas adapté. Le plus grand concurrent du Kangoo a en effet reçu de nouveaux éléments en intérieur, en ne citant que son éventail de motorisations Euro 6.

Proximité avec la Berlingo


Pour acheter un nouveau ludospace, il est difficile de faire la différence entre le nouveau Partner et son cousin Berlingo. En fait, les deux véhicules partagent de plus en plus d’éléments, dont les blocs optiques et les boucliers. Ils se diffèrent uniquement par le dessin sur leur calandre. Ce restylage était l’occasion pour Peugeot de mettre la Partner en conformité avec les nouveaux standards déjà adoptés par les 508 et les 308 GT, à savoir une calandre noire avec une bordure chromée affichant en son milieu le traditionnel lion.

 

Améliorations technologiques


Les évolutions les plus notables concernent le côté de la technologie. Pour la commande du nouveau système multimédia et la navigation, on trouve un écran tactile de 7 pouces sur la console centrale. L’ergonomie n’est pas certes totalement satisfaisante, toutefois elle est suffisante pour permettre au Partner de bien se distinguer de ses concurrents directs. Si Peugeot avait pensé à ce détail, le succès de ce modèle aurait été sans aucun doute assuré. Cependant le constructeur a su le compenser par une caméra de recul en option et un système anticollision prévu pour débarquer à l’automne prochain.

 

Capacité d’accueil plus élevée


L’argument classique, celui de l’espace, a été préservé avec le Partner restylé. Ce dernier propose le plus de volumes à ses utilisateurs. Ses versions professionnelles permettent en effet de bénéficier des volumes utiles allant de 3,3 à 4,1 m3 et peuvent offrir jusqu’à trois places à l’avant. Celles destinées aux particuliers peuvent accueillir jusqu’à 5, voire 7 passagers. Elles fournissent un volume utile de 637 litres pouvant être rejoint par 94 autres en cas de choix du toit Zénith.

 

Eventail de motorisation Euro 6


En optant pour la version essence du Partner, on bénéficiera d’un moteur 1.6 Vti de 98 chevaux. La version diesel, quant à elle, sera accompagnée de 1.6 BlueHDI de 75, 100 ou 120 chevaux. Un mariage est possible entre le niveau de puissance intermédiaire et la très récente boîte robotisée ETG6. La boîte manuelle n’est accessible qu’en cas de choix du niveau suprême.

La prise en main, elle, est plutôt agréable grâce à la franchise des relances et la souplesse ainsi que la disponibilité du moteur. Il en est de même pour le comportement routier et la question confort acoustique. L’utilitaire aura une consommation aux 100 kilomètres de 4,4 litres selon le constructeur français.