Audi : en train de perdre son identité stylistique ?

Lors du dernier salon automobile de Francfort, beaucoup ont remarqué la mise en place d’une nouvelle politique Chez Audi. Elle est surtout remarquée sur certains modèles de la gamme, comme la nouvelle Audi S4.

Une distinction difficile entre S et A


Ces derniers temps, peu de distinction a été remarquée au niveau stylistique entre les modèles S et A. Et au niveau purement visuel, on a du mal à faire la différence entre une simple A4 et l’Audi S4. On y retrouve presque les mêmes éléments et le même look intérieur. Les sièges, les seuils de porte, le sigle de volant n’intègrent plus le LOGO « S ».

La réduction des coûts est peut-être compréhensible, mais toutefois la marque est allée loin. A moins qu’Audi propose en option les sigles « S + gamme ». Comment persuader le futur acheteur d’une série S qu’aucune différence visuelle n’est à l’affiche, sauf au niveau des échappements. Comment réagira-t-il s’il réalise qu’il s’agit d’un pack intérieur et d’un extérieur S-Line ? Là, même la calandre habituellement différente ne se distingue presque plus. Et pourtant, le nouveau designer Marc Litche avait annoncé que les futurs modèles de la gamme se différencieraient entre les gammes A-S et RS.

 

Un ballon d’essai ?


Sur le Salon chez AUDI AG, les arguments étaient presque flous. Lors de la présentation officielle, il s’agissait peut-être d’un ballon d’essai lancé par la marque pour voir de loin les réactions des futurs clients. On a remarqué qu’il existe même une contradiction entre la présentation écrite et les photos du dossier presse. Sur les photos, pas de sigle S4 tandis que dans la présentation produit, on parle de seuils de portes siglés S4 comme sur le volant. La voiture sera vendue en 2016 et on peut s’attendre à ce qu’Audi ait revu sa tendance puisque la clientèle risque d’être déçue et cela non pas en termes de performances ou de technologies, mais tout simplement par manque d’identité.

Bien sûr, toutes les séries S se montraient discrètes pour se distinguer, mais tout de même il ne fallait pas aller jusqu’à perdre son identité. En effet, les potentiels acheteurs de ses modèles veulent notamment se démarquer et les petits détails feront bien la différence. Ancien propriétaire de S4, déçu au premier abord de ce manque flagrant de personnalité. De plus, si Audi poursuit le mouvement avec la gamme RS comme annoncée lors des journées presse, la marque risque beaucoup non seulement vis-à-vis de ses clients, mais aussi au niveau de ses concurrents directs.