SQ5 TDI de 2015 : Testé sur 2000 km chez Audi

Après un petit aperçu sur l’Audi SQ5 en Mars 2015 dans le cadre du salon de Genève, un nouveau test sur 2000 km a été encore fait pour voir de près cette version 2015.L’Audi SQ5 a retrouvé son lieu de naissance.

Présentation de l’Audi SQ5


La famille Q5 va encore s’élargir avec le nouveau modèle SQ5. Valant 78200, l’actuel Q5 sportif et haut de gamme sera donc remplacé très prochainement.La production de l’Audi Q5 et donc du SQ5 va bientôt sortir de l’usine Audi d’Ingolstadt, en Allemagne. La nouvelle version du Q5 est en train de se profiler et prépare déjà son entrée dans le marché dès 2016 depuis la nouvelle usine Audi au Mexique, plus précisément à San José Chiapa.

Née en 2012, l’Audi SQ5 dispose d’un moteur 3.0 TDI, appuyé par 2 turbocompresseurs qui dégagent une puissance de 313 chevaux et un couple grimpant à 650 Nm. Un volet situé dans le système d’échappement assure au V6 biturboune sonorité parfaite quasi-similaire à un véhicule essence.Si l’Audi SQ5 TDI peut s’affranchir du 0 à 100 km/h en quelque 5,1 secondes, sa vitesse de pointe est de 250 km/h. En moyenne, la consommation se limite à 6,8 l/100. Cette performance résulte de la gestion thermique, de la pompe à huile et du système « start-stop ». Mais la réalité est tout autre puisque sur 2000 km, elle a absorbé 9,5 litres et cela sur les autoroutes allemandes.

Par la « tiptronic » à 8 rapports et la transmission intégrale permanente quattro, le couple est transmis à la route aux changements de vitesses rapides.Le châssis sport S à réglage ferme peut abaisser la carrosserie de ce modèle de 30 mm. Sur l’essieu avant, les étriers de frein rouges sont ornés par des badges S.Les sièges sport à réglage électrique et des phares « Xénon plus »sont inclus dansla dotation de série. En revanche, « Audi drive select »n’est proposée qu’en option. Il s’agit du système de régulation du comportement dynamique.

 

2000 km d’essai


Lors du test, le parcours s’est fait depuis AUDI AG à Ingolstadt, en passant chez Audi Tradition et chez Audi Sport à Neuburg an der Donau.Le Terminal Audi de Vélizyn’a pas hésité à fournir pour l’essai une voiture neuve.Et visiblement, cette précieuse Audi SQ5 est bien équipée de série. Ce véhicule est également personnalisé par une sellerie Audi exclusive avec du cuir fin Nappa et des surpiqûres rouges de charme. On retrouve d’ailleurs des badges Audi exclusive sur les contre-portes.En outre, elle dotée d’un toit ouvrant permettant aux passagers de profiter du beau temps et de l’air. Comme des jantes de 21 pouces chaussées de pneus Pirelli Pzero.Seul handicap, l’option Audi drive select n’est pas disponible sur l’Audi SQ5, notamment en mode dynamique.Un système pourtant indispensable à ce modèle.

Un parcours de 2000 km était la meilleure occasion pour tester les atouts de l’Audi SQ5 dans des contextes réels : de jour comme de nuit, en ville, sur des petites routes forestières, et évidemment sur les autoroutes…

 

Un intérieur richement équipé


A bord, la sportivité est bien au rendez-vous puisque le pédalier sport est en acier inoxydable, les seuils de portes siglés SQ5, le volant en cuir avec méplat à la base siglé SQ5 et assortis de surpiqûres rouges de toute beauté, sièges sport électriques en cuir Nappa siglés SQ5, applications en carbone, pommeau de vitesse en aluminium et en cuir siglé SQ5.

Le modèle est richement doté de systèmes dont la navigation « MMI plus » avec cartographie européenne sur disque dur, le système audio haut de gamme Bang &Olusen, Audi Music Interface (AMI) dans la boîte à gants réfrigérée, mémoire du siège conducteur, Google Earth avec Wifi à bord, …Avec un tel arsenal technologique, voyager à son bord sera inévitablement agréable.

Autres points essentiels, les sièges sport sont confortables et tiennent bien dans les virages. Il est possible de les régler électriquement selon le confort choisi. Le grand gabarit permet une bonne position du conducteur, mais également sur la place des occupants à l’avant. Bien sûr, les passagers à l’arrière ne sont pas en reste avec ce modèle, même si elle dispose moins d’espace que l’Audi Q7.

 

Le coffre facilement accessible


Le coffre, lui, gagne aussi en volume, et permet donc d’abriter des matériels supplémentaires. Il est facilement accessible, surtout via l’ouverture et la fermeture électrique.Voyagerdevient très plaisant, tout comme s’y reposer ou même dormir la nuit.

Comparé au nouveau système MMI intégré sur la nouvelle Audi A4 ou sur la nouvelle Audi Q7, le système de navigation commence à se faire vieux. Déjà à plusieurs reprises, le système d’info divertissement du Q5 a été amélioré. Il est néanmoins assez facile à utiliser et même agréable. Disque dur, clé USB, iPhone, iPod, lecteur MP3, différentes sources audio peuvent être branchées à ce système.

 

Tout est bien à sa place


Par ailleurs, l’ergonomie est bien à l’affiche puisque toutes les commandes sont facilement accessibles et ne requiert pas un temps d’adaptation.La qualité des matériaux de cette Audi SQ5 reste toujours au top face à ces rivaux. On voit bien que les éléments sont soigneusement assemblés et ajustés. Au volant, on s’aperçoit immédiatement qu’il s’agit d’une voiture haut de gamme.

 

Le design


Le physique de la nouvelle l’Audi SQ5 se démarque essentiellement par ses grandes jantes de 20 pouces de série, sa calandre exclusive et ses logos V6T sur les ailes avant et ses 4 sorties d’échappement.Comparée à l’Audi Q5, la SQ5 présente des traits plus sportifs lui permettant de sortir du lot. Les jantes de 21 pouces sont disponibles en option lui conférant un look sportif supplémentaire.

 

Essai conduite en conditions réelles


Le comportement du véhicule colle bien à la route. En dépit de ses grosses jantes, le confort est plutôt intéressant. Elle passe d’ailleurs sur de nombreux chemins, en tout terrain. A ce propos, le SQ5 demeure un SUV utilisé plutôt sur les trottoirs des villes que sur des chemins boueux. Autrement dit,il ne s’agit pas d’un vrai 4×4 du rang d’un Range Rover oud’une Jeep. Toutefois, cette SQ5 est dotée d’une aide à la descente qui lui permet d’avoir une bonne motricité et donc de passer sur des pistes accidentées. Méfiance tout de même sur son gabarit et surtout sa largeur.

Surtout en ville, l’Audi SQ5 s’intègre plus facilement. Elle se gare sans peine sur lesplaces de parking, tout comme dans les parkings souterrains. Dans ce sens, les radars avant et arrière associés à la caméra arrière simplifient largement les créneaux. Ce qui permet en tous cas de ne pas abîmer le véhicule.Là, seules les jantes de 21 pouces sont sensibles aux coups de trottoir. Dans l’embouteillage ou dans le trafic, la présence de la boîte automatique et la position de conduite haute sont incontournables.

A très grande vitesse sur les autoroutes allemandes, le train avant se montre suffisamment précis. La tenue de route est ainsi impeccable sur sol sec, mais moins sur sol humide. En outre, on sent la voiture sous-virer sur les petits chemins sinueux. Même si sa garde au sol est rabaissée, cet Audi SQ5 a un centre de gravité assez élevé. Attention donc dans certains cas malgré la présence des 4 roues motrices.

Le freinage est assez convaincant, que ce soit en ville ou sur autoroute en freinage intensif au cas où un véhicule se déboite subitement devant. On n’en demande pas moins.Sur ce SUV, la suspension est suffisamment agréable, même si certains préfèrent tout de même la suspension pneumatique, beaucoup plus confortable.De nuit, les phares Bi-xenon dynamiques de ce modèle éclairent parfaitement la route, que ce soit dans les virages et en ligne droite.

Côté moteur, la puissance est bien à la hauteur. Malgré les deux tonnes du SQ5, le moteur 3.0 V6 TDI de 313 chevaux permet de s’offrir des sprints intéressants. Sur autoroute, les 200 km/h sont atteints sans souci et les passagers ne réalisent pas qu’ils roulent à une telle vitesse. Attention donc à ne pas violer les limitations de vitesse. L’insonorisation est très bonne pour s’octroyer des voyages agréables et confortables. A la fois réactive et douce, la boîte Tiptronic à huit rapports tient promesse puisqu’elle permet de se passer des palettes pour les changements manuels.

Du fait que le SQ5 est un SUV, il est très imposant sur la route. Ce qui est appréciable sur de longs trajets afin d’anticiper largement les freinages. La position de conduite est évidemment moins sportive que dans une berline, mais c’est ce qui fait ce genre de véhicule. Elle est agréable ainsi.
 

Bilan


Cette nouvelle Audi SQ5 est un modèle à la fois sportif et utilisable au quotidien, donc polyvalent. La marque a finalement raison lorsqu’elle avait installé un moteur diesel à vocation sportive dans son Q5. C’est pourquoi de nombreux acheteurs et professionnels en étaient séduits. L’Audi SQ5 constitue ainsi un succès commercial. En peu de temps, de nombreux exemplaires ont déjà été vendus et le rythme continue alors que le Q5 est en fin de vie.

Peut-être, pour les puristes, utiliser la désignation S avec un moteur diesel est un sacrilège. Mais Audi a osé et il paraît qu’elle en est sortie gagnante. En tous cas, Audi va la poursuivre avec la future Audi SQ7. Dommage que le constructeur n’ait pas mis en vente le SQ5 version 3.0 TFSI disponible uniquement au Japon et aux Etats-Unis.

Le SQ5 est donc assez agréable sur tous les terrains ou presque, et ses performances sont assez convaincantes. Ce modèle est convenable pour ceux qui veulent rouler dans une voiture polyvalente tout en se faisant plaisir. De plus, sa consommation est raisonnable si l’on se réfère à ses performances.