AMG A 45 4 Matic : la classe A revisitée

À qui appartient le meilleur des compacts ? À Mercedes sans doute. La Classe A est en effet le véhicule qui s’est écoulé le plus dans ce segment.

Et grâce au récent coup de magie qu’elle a reçu d’AMG, un préparateur appartenant au constructeur de Stuttgart, elle en est devenue la plus puissante et même la plus séduisante en apparence.
 

Un pari sur la rupture


Après trois années de conquête des inconditionnels de voitures compactes dans le monde, la petite Classe A s’est fait restyler. Sa plus récente version est signée AMG et elle a tenu ses promesses, avec notamment une apparence n’ayant rien à envier à la concurrence. Les personnes qui sont parvenues à mettre la main dessus n’hésitent pas à la qualifier de magique. Il faut cependant le reconnaître, Mercedes n’était pas vraiment sûr si cette version passée par son préparateur pouvait attirer autant de monde. Mais dans le monde des affaires, oser parier est l’une des clés de succès. Si les fans ont attendu un monospace Haut perché, l’équipe d’AMG a préféré proposer une berline basse et profilée, plus libertine et remise au goût du jour. Elle accueille régulièrement actuellement les remerciements des dirigeants de la marque de Stuttgart. Le rajeunissement a étendu la clientèle. L’AMG 45A Matic est ainsi aujourd’hui la compact premium la plus demandée sur le marché.

 

Mais qu'est-ce qui a vraiment changé ?


Le terme le plus adapté pour parler de ce qu’a fait Mercedes, ou plutôt sa filiale AMG, est « petite mise à niveau ». Les modifications n’étaient pas en effet nombreuses malgré les apparences. Et elles étaient destinées à rendre le véhicule plus compétitif sur le marché encore quelques années de plus face à ses concurrents directs. En acquérant une nouvelle face, un intérieur encore plus soigné et une connectivité conforme aux normes, il a vu ses arguments de vente de plus en plus augmenter. À ces éléments s’ajoutent par ailleurs une suspension adaptative et un paramétrage de conduite à quatre modes.

L’entrée de gamme de la nouvelle Classe A a sous son capot un A160 pouvant développer jusqu’à 102 chevaux. Le haut de gamme, lui, est occupé par la fameuse A45 AMG. Comme son nom l’indique, il s’agit de la version qui vient tout droit des ateliers du préparateur d’Affalterbach. Celle-ci peuvent développer jusqu’à 381 chevaux pour son 2 litres quatre cylindres, une manière de faire oublier que son prédécesseur a été dépassé de sept chevaux par l’A3 RS d’Audi. Cette dernière faisait en effet face à l’ancienne Classe A qui n’avait à l’époque que 360 chevaux à fournir, contre 360 pour sa concurrente bavaroise.

La manche actuelle a ainsi comme vainqueur Mercedes. Pour avoir l’AMG A 45 4Matic, il faut être prêt à casser une tirelire. En effet, le prix de vente de la voiture est de 55 150 euros. Les options n’y sont pas encore prises en compte.

 

Même niveau qu’une voiture de sports


Les inconditionnels de voitures de sport ne seront pas déçus en prenant le volume de cette version AMG de la Classe A, notamment s’ils n’ont pas oublié d’y ajouter, en mode Race, l’échappement performance. Ils auront sûrement l’impression de se trouver dans une WRC. Le passage de 0 à 100 kilomètres se fait seulement en 4,2 secondes, soit 4/10e de plus que la version précédente. Il faut donc l’avouer, l’AMG A 45 4Matic n’a rien à envier à une voiture de sport. Mais performance oblige, elle a dû faire une (petite) impasse sur l’aspect économique en affichant plus du double de la consommation normalisée (6,9l/400 km). Eh oui, pour habiller Paul, il faut déshabiller Pierre.

On aimerait dire le contraire, mais le comportement routier n’est pas en mesure de faire oublier la concurrence. Heureusement que l’on peut rendre le train avant plus mordant et être prévenu efficacement d’un sous-virage avec un différentiel autobloquant. Mercedes, ou plutôt l’équipe d’AMG, a également bien fait d’intégrer la transmission 4 Matic dans le véhicule. Celle-ci contribue en effet à l’efficacité de l’exploitation de la cavalerie dans les circonstances plus complexes. Et grâce à un freinage efficace, la sécurité est garantie, même en conduite sportive.