Deux nouvelles versions de Mercedes GLE

Deux nouveautés seront apportées par Mercedes le 12 septembre. Rebaptisé GLE, la 3ème génération de ML prend une nouvelle tournure. Quatre années de triomphe derrière lui, le modèle continue à pousser encore plus loin pour donner naissance à la fois à une version hybride rechargeable et à une version coupé.

ML retraité, GLE prend le relais


Il n’y a pas que le nom qui a changé, le nouveau SUV de la marque à l’étoile s’accompagne d’une version Coupé dénommé AMG et une autre hybride rechargeable. Le renouvellement est bien cadencé, car cette 3ème génération allemande SUV a gagné la route de la France en novembre 2011. Par ailleurs, le GLE vient juste de débuter la nouvelle année des SUV, selon Andreas Zygan, le directeur du développement des SUV Mercedes. On aura donc le GLE et le GLE coupé, on le sait déjà, mais également le GLC qui remplace le GLK, et très prochainement, le futur GL, désormais sous l’appellation GLS. Et ça continue, car le GLC actuel aura aussi sa version coupé en 2016. En ce qui concerne l’impressionnante Classe G, il poursuivra encore sa voie comme il l’a fait pendant trente-six ans d’existence. Mais pour revenir à notre séduisante GLE, nous ferons remarquer qu’il s’agit d’un succès incontestable qui enregistre jusqu’ici plus de 1,6 million d’exemplaires depuis 1997, sa date de lancement. Ce succès, 2014 pourrait bien en témoigner avec 130 000 véhicules vendus. Sans doute, un tel exploit s’explique essentiellement par le fait que l’esthétique générale du GLE traditionnel n’ait pas été dérangée, malgré les divers renouvellements. Néanmoins, la marque à l’étoile lui a doté d’un nouveau groupe motopropulseur hybride rechargeable et, une autre, version Coupé.

 

Les versions Coupé devraient occuper 30 % des ventes


La chasse est ouverte. Toutefois, Mercedes aura depuis 2008 attendu sept ans avant que la vente de ses véhicules atteignent les 300 000 unités. Sur la base d’un GLE classique, le Coupé dégage un style plus dynamique avec des voies élargies, et une suspension révisée pour lui donner une allure imposante, ou encore une direction plus directe. Ce GLE est également équipé d’un système Active Curve et le Dynamic Select afin de mieux profiter des six mécaniques 6 et les 8 cylindres de la gamme. Celle-ci commence avec ses 258 ch du GLE 350d pour atteindre les 585 ch avec l’inégalable AMG 63 S. Il s’agit d’un redoutable prédateur capable de s’affranchir le 0 à 100 km/h en seulement 4,2 secondes, et ainsi à la hauteur du X6M. Signalons toutefois l’apparition d’une montée en gamme AMG avec le GLE 450 AMG, géré par un V6 Turbo de 367 chevaux. Selon le constructeur, cette version Coupé devrait représenter, près de 30 % des ventes de l’univers GLE. On peut trouver autant de modèles sortant du site américain de Tuscaloosa, en Alabama, qui produit également les Classe R, GL et les Classe C, lesquelles ont enregistré au total 238 662 unités en 2014.

 

Mercedes s’attaque à l’hybride rechargeable


Devant l’apparition de la nouvelle Coupé donc, le GLE classique doit se montrer aussi convaincant. Il ne manque pas d’arguments pour persuader la clientèle. Ce successeur du ML a particulièrement mis en avant l’efficience. La marque parle d’une baisse de 17% des consommations moyennes. Avec son 4 cylindres de 204 chevaux, le GLE 250d, l’entrée en gamme Diesel affiche une consommation de 5,4 litres pour des émissions de CO2 de140g/m. mais le prix de la retenue est attribué à la version 500 e, l’hybride Rechargeable, avec 78 g/km et 3,3 litres. Cette version combine V6 de 333 chevaux et moteur électrique de 116 chevaux pour s’équiper d’une puissance totale de 442 chevaux. Mais pourquoi recourir à un V6 pour un hybride alors qu’actuellement les concurrents principaux optent pour des 4 cylindres ? Selon un responsable de la marque, la partie de la clientèle qui s’oriente vers l’hybride ne doit en aucun cas perdre en prestations. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le principal marché du GLE demeure les Etats-Unis où les 6 cylindres connaissent encore une part considérable de ventes. Le GLC 350 e, cependant, à la posture plus européenne, utilisera un 4 cylindres essence pour des émissions ne dépassant pas 60 g/km. Ainsi, 2015 sera non seulement une année destinée à SUV chez la marque allemande, mais aussi dédiée à l’hybride rechargeable. Celui-ci sera d’ailleurs très considéré dans la plupart des gammes offertes durant les années à venir et cela pour atteindre les objectifs d’émissions de C02 visés par l’Europe, mais aussi les Etats-Unis et la Chine.