La GLK cède la place à la nouvelle Mercedes GLC

Pour redresser le manque de succès du GLK, Mercedes lance sa toute nouvelle Mercedes GLC.Dotée d’un design profondément revu et d’un arsenal technologique flattant, cette nouveauté envisage de détrôner ses frères allemands.

Un style plus arrondi et plus spacieux


Visiblement, la GLK n’a pas rencontré le succès espéré puisque seulement 650 000 unités ont été commercialisées depuis son lancement en 2008. Ces chiffres sont certes intéressants, mais ne sont pas satisfaisants. Pour preuve, ses concurrents Audi Q5 et BMW X3 s'écoulent à près de 150 000 exemplaires par an. C’est ainsi que Mercedes décide de foncer dans le renouvellement. Bien sûr, le GLK avait la posture d’un 4×4, mais elle a été considérée par beaucoup comme trop « carré ». Ce qui a d’ailleurs poussé Mercedes à réagir. Pour ce nouveau modèle donc, la marque à l’étoile a préféré un look plus dynamique, qui n’est pas très loin d’une Classe C Break. En arrondissant les angles, la marque entend élargir sa clientèle. Ainsi, l’allure « carrée » cède la place à un look plus « courbé ». Avec un habitacle plus spacieux et un style de contours plus doux, le prix du véhicule est de 44.000 euros. L’intérieur a été entièrement modifié avec particulièrement une planche de bord aux lignes plus fluides comme la console centrale dotée d’un écran multimédia, sous la forme de tablette. Le gabarit généreux de la GLC laisse évidemment un espace supplémentaire pour les occupants ou les bagages.

 

Une transmission intégrale permanente


A voir son profil, cette nouvelle GLC est un véhicule « tout-terrain ».Toute la gamme est dotée d’une transmission intégrale permanente 4Matic avec une couple sur le train arrière, 60/40, pouvant atteindre 70/30 selon le revêtement. En termes de motorisation, 3sont bien connues: un Diesel 2,2 l conjugué en 170 chevaux et 204 chevaux, puis un 2 l essence de 211 chevaux. Toutes sont associées à une boîte automatique à neuf rapports. Comparées au GLK, ses performances ont bien évolué tout en maîtrisant ses consommations. Celles-ci sont dues notamment au coefficient aérodynamique descendu de 0,34 à 0,31, au design plus fluide et à une meilleure retouche du soubassement.

 

Tout un arsenal technologique


Notre GLC s’est enrichi et revient aussi plus agile, grâce à un allègement de 80 kg, dont 50 kg à la carrosserie par l’utilisation d’aluminium. L’équipement abrite toute une série de systèmes d’aide à la conduite, en option. En termes de confort routier, le véhicule est aussi en évolution avec sa suspension pneumatique et le système d’amortissement variable. Encore en option, différents modes sont possibles pour modifier le comportement routier du GLC. Il s’agit des modes Confort, Eco et Sport. En option, il est possible de programmer le comportement de la GLC entre différents modes dont Eco, Confort et Sport. Ce dernier se rabaisse de 15 mm avec un renforcement de la suspension. Le véhicule cumule toutes qualités qu’on attend d’une Mercedes dont la puissance, et l’insonorisation à bord, la souplesse, la sécurité…