La Mercedes de « Cloclo » vendue aux enchères pour 95 500 euros

Parmi les trentaines de véhicules d’exception proposés, la Mercedes de Claude François a été vendue à 97 500 euros aux enchères. Il s’agit de la voiture conduite par le chanteur lorsqu’il fut victime d’un attentat, en juin 1977.

Un modèle à la fois rare et historique


En Septembre, lors d’une vente aux enchères, la célèbre Mercedes 450 SEL 6.9 de Claude François a été vendue à 97 500 euros. En fait, il s’agit de la voiture conduite par l’illustre chanteur en juin 1977, lors d’un attentat par balle. Un modèle exceptionnel de Maserati Boomerang, de 1972, a été attribué à environ 3,3 millions d’euros pendant la vente de la voiture préparée par la maison d’enchères Bonhams France, dans la cours des Grandes Eduries de Chantilly.

 

L’acquéreur est encore inconnu


Pour le moment, aucune information n’a été communiquée quant à l’identité de l’acquéreur du fameux Mercedes. On a seulement révélé qu’il s’agissait bien d’ « un Européen, qui n’est pas Français », selon la maison Bonhams qui a préféré ne rien dire sur l’estimation donnée au véhicule. Cette auto de l’illustre chanteur et compositeur, décédé en mars 1978, faisait partie d’un lot de huit voitures de la collection d’Alain Dominique Perrin, homme d’affaires français.

Le 26 juin 1977, avec quatre amis à bord, l’artiste au volant, il est pris en chasse par des voyous armés, alors que la carrière de l’artiste est à son apogée. Les malfaiteurs, depuis leur véhicule, ouvrent volontairement le feu et visent à sept reprises la Mercedes de « Cloclo », sans toucher personne. Ces voyous sont « probablement agacés par le fait qu’il ne se laisse pas dépasser tout en roulant à vitesse modérée », commente Bonhams.

 

Sans acquéreur


Alain Dominique Perrin était l’ami proche du Chanteur. Ainsi, suite à la mort du compositeur, son ami était aussi devenu son exécuteur testamentaire. Jusqu’à cette mort tragique du samedi 11 mars 1978, c’était son ex-épouse elle-même qui a été l’attachée de presse de « Cloclo », pendant trois ans. Bonhams a également précisé qu’une trentaine de voitures d’exception ont été proposées, dont une dizaine très rares, mais toutes n’ont pas été vendues.