Mercedes GLC : proposé en plusieurs lignes

Tout comme ses principaux rivaux, notamment de ses concurrents allemands, la marque à l’étoile a remis le pendule à l’heure au sein de sa gamme SUV. Visiblement avec sa Mercedes GLC, la marque élargit son offre.

Une ré-harmonisation au sein de la gamme SUV


Le premier schéma de cette « mise au point » au sein de la gamme SUV avait commencé par le lancement de la Mercedes GLA. Actuellement, une nouvelle étape s’ouvre avec le Mercedes GLE, le GLE coupé et particulièrement la GLC. A ce propos, l’appellation reflète déjà cette harmonisation avec l’intégration du préfixe « GL » pour tous les SUV. Pour le moment, portons notre attention sur la Mercedes GLC. Cette nouveauté a une filiation directe avec la Classe C. A l’intérieur, rien ne contredit ce lien, car on y retrouve justement les éléments caractéristiques de la berline et du break. Clairement, un break dont il est une alternative avec toutefois un seuil de chargement plus important.

 

Un modèle plus rond et plus doux


La différence la plus remarquable se situe au niveau de la carrosserie qui est logiquement plus haute. Lors de la période de lancement, toutes les versions sont en 4 roues motrices permanentes. Un système dénommé « 4 Matic » par Mercedes. Par ailleurs, cette GLC est de 12 centimètres plus long que l’ancien GLK dont il succède. Ainsi, la fameuse GLC se démarque notamment par ses formes plus rondes et beaucoup plus douces. D’ailleurs, tels qu’on les connait, les véhicules de la marque à l’étoile sont caractérisés par ses qualités. Les retouches des éléments de carrosserie et matériaux intérieurs, un plus grand soin dans les finitions en sont les bonnes illustrations.

 

Boîte automatique à neuf rapports


Toutes les versions de la Mercedes GLC sont équipées d’une boîte automatique à 9 rapports. Ainsi, son comportement sur la route est caractérisé par une grande douceur. Le passage des vitesses est presque imperceptible. De quoi séduire facilement les amateurs de confort. Et si cet atout demeure indispensable dans l’utilisation quotidienne de la voiture, ceux qui raffolent d’une conduite plus sportive ne seront pas satisfaits. Alors, on regrette un manque d’anticipation en mode sport. Si on préfère une conduite plus dynamique et aussi la fermeté allemande, ce mode est pourtant recommandé. D’ailleurs, dans cette version, le roulis est presque inexistant.

 

GLC : pour une utilisation quotidienne


Tous les 2 modèles d’essai GLC 220 d et GLC 250 sont équipés du même bloc-moteur à 4 cylindres. Il existe toutefois une différence de vivacité. Si la version 220 d est très convenable pour une utilisation quotidienne, la version 250 d développant 204 chevaux, offre un agrément de conduite incontournable. Pour le reste, les prestations de base se situent à un bon niveau. Et pour ceux qui veulent encore aller plus loin, l’offre GLC est proposée en plusieurs lignes avec la possibilité d’y associer divers packs et options, selon les préférences et notamment selon les possibilités financières de l’acheteur.