bientôt un recrutement en France, promet Ghosn

Carlos Ghos renault

Peut-on encore espérer décrocher un emploi dans l’industrie automobile ? On peut désormais répondre par « oui » à cette question.

Carlos Ghosn, patron de Renault, vient en effet de promettre une embauche d’ici peu auprès de sa société.

 

Pas de précision sur le nombre d’emplois proposés

Les dirigeants français peuvent maintenant souffler. Pour la première fois depuis le début de l’année, une grande firme promet de l’emploi. Ce qui permettra d’espérer une baisse prochaine du taux de chômage dans le pays. Peut-on se fier à cette promesse ? Sans doute. Car à l’horizon 2016, la production annuelle de Renault sera de 710 000 véhicules. Comment alors atteindre ce nombre sans recourir à un recrutement en masse ? Toutefois, le manque de précision dans la déclaration provoque le pessimisme chez certains. Le nombre va dépendre du rythme de croissance de la firme, a seulement laissé entendre Carlos Ghosn.

A titre de rappel, la production annuelle de la firme au losange est actuellement de 530 000 véhicules. Car la vente s’est améliorée ces derniers temps, l'accord de compétitivité conclu avec les syndicats en 2013, qui prévoit l’augmentation à 710 000 unités, va être mis en application avec une préservation des 5 sites de production française. Une bonne nouvelle pour l’industrie et pour l’économie.

 

Quel projet au niveau continental ?

Ce n’est seulement pas en France qu’une telle amélioration et un tel essor sont observés. Selon les propos de Carlos Ghosn, dans son intervention sur Europe 1, le marché européen va de mieux en mieux en venant de livrer un résultat positif depuis le début de la crise financière. Le patron de Renault croit d’ailleurs à un progrès permanent au niveau continental malgré que le rythme des ventes y soit encore plus lent. Il n’a pas non plus oublié de mentionner l’ambition de sa société, celle de devenir la deuxième marque européenne. Ghosn semble donc ne pas être satisfait de la modeste troisième place de Renault sur le continent.