Choisir sa Renault Clio 4 : le guide

Trois années après son lancement, ce modèle continue d’écoeurer ses concurrents en se trouvant au sommet des « voitures neuves » les plus vendues en France. Si vous recherchez une citadine, il sera un choix idéal. Il existe cependant en plusieurs versions et pour vous éviter une mauvaise surprise, nous vous avons créé ce guide.

Une nette avancée sur la concurrence


Quel est le segment qui a le plus d’acheteurs en France ? Celui des citadines sûrement. Mais qui est le constructeur qui se fait le plus remarqué ? Renault avec la 4e génération de sa Clio 4. En effet, cette voiture s'est vendue à 60 593 unités au cours du premier semestre 2016. Sa grande rivale et dauphine Peugeot 208, elle, n’a pu en vendre que 46 524 exemplaires.

Ce succès s’explique en premier lieu par des particularités par rapport à la précédente version, dont la version 5 portes avec les poignées arrière dissimulées dans le montant. Il ne faut pas également oublier la question motorisation, avec, entre autres, le trois cylindres turbo essence, et le programme de personnalisation. Il serait également injuste de ne pas mentionner le design de l’ensemble, le comportement routier et surtout l’équilibre entre le confort et la précision.

 

Motorisations, finitions et prix


En termes de motorisation, on aura le choix entre trois versions essence et trois versions diesel. Pour les inconditionnels de l’essence, les options sont 1,2 16v 75, TCe 90 et TCe 120 EDC. Pour l’autre partie, il faut se trouver entre les dCi 75, dCi 90 et dCi 90 EDC. Quelle que soit l’option, vous vous ferez proposer quatre finitions : Life, Zen, Intense et GT.

La première est la version basique et n’aura ainsi, comme équipements notables, que le régulateur-limiteur de vitesse, le lève-vitre avant électrique, les rétroviseurs extérieurs électriques et les dégivrants. Avec un supplément de 1500 euros, vous pourrez vous procurer la version Zen qui, en plus des équipements précités, est composée d’une climatisation manuelle, d’un écran multimédia tactile 7 et de projecteurs anti brouillard. 1750 euros de plus permettant d’accéder à la finition intense avec ses aides au parking arrière, capteur de pluie de luminosité, climatisation automatique, cartes main libre et jantes alliage 7 pouces, entre autres. Enfin, en y ajoutant 1300 euros, on aura une GT avec des équipements plus intéressants comme le châssis Sport, la commande de vitesses au volant, le RS Drive, le système Multimédia R-Link et les jantes alliages 17 pouces.

Commençant à 13 500 euros (1,2 l 16V 75), le prix de la voiture citadine peut donc aller jusqu’à 21 750 euros (TCE 10 EDC GT).

 

Les versions qui ne font pas mieux face à la concurrence


En matière de performance, le 1,2 l 16V 75 ne vaut pas le détour face à des concurrents comme les Peugeot 208, Citroën C3, Fiat Punto, Ford Fiesta, Opel Corsa, Toyota Yaris et Volkswagen Polo. Il fait en effet patienter 14,5 secondes pour un passage de 0 à 100 kilomètres. 24,8s devront par ailleurs s’écouler pour des reprises de 80 à 120 kilomètres en 5e. A tous ces désagréments, il faut encore ajouter la consommation de 5,5l/100 kilomètres. Le mieux est ainsi d’ajouter à son budget quelques centaines d’euros supplémentaires pour pouvoir s’acheter le plus performant 0,9Tce90. Parmi les versions diesel, celle qui concentre le plus de reproches est le dCi75. Les deux autres font déjà le poids face aux concurrents précités.