Renault : mauvais élève en pollution ?

Juste en cette période où l’Europe se prépare pour 2017, date prévue pour changer le mode de calcul des tests anti-pollution des voitures, l’Adac ou la Fédération des automobiles allemandes a sorti une étude sur 79 voitures à diesel.

Grâce à ces nouveaux modes de tests plus réalistes, les résultats montrent des chiffres alarmants pour les constructeurs français. Alarmant ou gênant ?
 

Renault et Nissan ont eu de mauvaises notes en oxyde d’azote


En matière de pollution, le groupe Renault-Nissan fait partie des constructeurs les plus polluants. Sur les 10 voitures émettant beaucoup de polluants, on retrouve une Nissan et trois Renault. Toutes les autres sont au-dessus des normes européennes avec ce nouveau mode de test. Le prix du bon élève est attribué à la Renault Espace, plus de 11 fois au-delà de la limite de 80 mg d’oxyde d’azote. Ensuite, les autres modèles se tiennent bien avec 9 fois supérieure que le seuil, 5 fois pour Kadjar. Conclusion, les voitures Renault s’affichent en tête de liste en tant que meilleures voitures…polluantes !

Notons toutefois que Renault n'est pas la seule marque française épinglée par l'étude : Citroën l’est aussi avec la DS5 Hybrid4 qui se trouve au 7ème rang et dépasse environ 7 fois le seuil européen d'émission d'oxyde d'azote. Un résultat embarrassant pour un véhicule rentrant dans la gamme "diesel propre". En plus, considéré comme propre et écologique, si bien que François Hollande l’avait utilisé lors de son investiture en 2012.

 

Aucune réaction des constructeurs automobiles


Joint par téléphone, le directeur des tests à l’Adac, accuse le silence des constructeurs devant ces résultats effrayants. Il a aussi indiqué que malgré les alertes, les firmes automobiles sont toujours restées muettes. Il continue son explication en évoquant que le problème réside dans le fait qu’il est moins couteux d’envoyer des lobbyistes à Bruxelles pour compromettre les processus homologation, que d’investir dans les recherches pour réduire la pollution. Et curieusement, peu de médias ont commenté cette information.