Renault RS01 : le parfait concurrent « low-cost » des McLaren P1 GTR et Ferrari DXX K

La Renault RS01 est la nouvelle voiture de sport qui dispose de la capacité de faire de l’ombre aux MacLaren P1 GTR et aux Ferrari FXX K, entre autres, pour un prix dix fois moins cher.

La Renault RS01, une GT ?


Les plus pressés auront sûrement tendance à trouver un passage parlant de la catégorie où se trouve cette voiture de course de la marque au losange. Les satisfaire sera cependant difficile. En effet, le véhicule regroupe des traits caractéristiques non seulement des GT, mais également des prototypes. Ses proportions font directement penser à un GT de type Audi R8, entre autres. Ce qui pourrait décevoir les amateurs de voitures de sport à la recherche d’un véhicule plus puissant, mais plus abordable que les MacLaren P1 GTR et Ferrari DXX K. Pour entretenir les doutes sur la capacité de sa RS01, Renault est allé jusqu’à reprendre les optiques du Talisman. A part ces points cependant, aucune autre caractéristique ne permet de se référer aux GT. Le Châssis de la nouvelle RS01 n’a en effet rien à voir avec celui des voitures de série de la marque française ou d’autres marques, contrairement à la MacLaren 650S GT3 qui a repris le châssis de la 650S routière. Il a été basé sur un nouveau concept.

 

Ou un prototype ?


Même si la carrosserie rappelle celle d’un véritable supercar, les dessous permettent de penser à ceux d’un prototype de course. La soumission au standard FIA LMP1 n’est pas passé inaperçu grâce au monocoque carbone, un élément renvoyant à la gagnante des dernières 24 Heures du Mans, la Porsche 918 Hybrid. Au milieu d’une multitude de tubes d’acier, derrière la cellule, se trouve un V6 turbo de 3,8 litres de cylindrée pouvant développer jusqu’à 550 chevaux. Ce moteur a été repris du Nissan GT-R. A l’opposé de ce dernier cependant, la lubrification du bloc de la Renault RS01 se fait par carter sec. Pour le plaisir des oreilles, le véhicule s’est fait « accompagné » par un échappement libre.

Avec son poids de 1120 kilos, la Renault RS01 est un peu légère par rapport à la majorité des GT de course. Elle est cependant plus lourde que les prototypes LMP2 et LMP1 du Mans. La transmission de la puissance se fait seulement aux roues arrière. Sur le papier, le nouveau véhicule de course de Renault affiche une vitesse de pointe de 300 km/h. Ce qui peut provoquer une réticence parmi les conducteurs en quête de sensation forte. Mais la plupart des amateurs de course ne sont pas disposés à dépasser les 300 km/h, sauf en Formule 1.

 

Une voiture performante qui donne de la confiance


Les non-habitués aux voitures de course seront étonnés de voir qu’intérieurement, la Renault RS01 n’est pas si inaccessible qu’elle en a l’air. Elle dispose en effet d’un volant simple d’utilisation, de commandes intuitives et d’une transmission agissant à la manière d’une boîte automatique « pacifiste ». De quoi se trouver à l’abri de la peur chronique de caler à la sortie du stand, un phénomène habituel dans le monde des courses automobiles. Par ailleurs, on n’aura pas besoin d’appuyer fortement l’accélérateur pour conduire la machine vers la piste. Le déplacement semble être trop facile pour une voiture de course, plus qu’une GT de route. Il en est de même pour les accélérations. Mais avoir des repères sera inutile en termes de freinage, la pédale de gauche étant à la source d’une puissance de freinage extrême. Sentir ses organes s’écraser en avant est ainsi au rendez-vous avec un freinage à 240 kilomètres à l’heure. Le cou devra par la suite supporter les effets d’un virage, à une vitesse similaire.

Un seul tour suffit pour dépasser les performances d’une SLS GT3 ou d’une R8 LMS. Mais dans une telle circonstance, le mieux est de retarder les freinages de 100 m. C’est dire de l’ampleur de la puissance de cette nouvelle voiture de sport de la marque au losange. Ce désagrément, si on peut le qualifier ainsi, est cependant compensé par une direction aussi précise que celle d’un monospace.

 

Et la limite, où se trouve-t-elle ?


Bon nombre de pilotes de dimanche ont essayé de trouver la véritable réponse à cette question. Mais aucun n’a pu arriver à leurs fins. La raison est simple. Etant destinée à jouer les trouble-fêtes dans un segment constitué des McLaren P1 GTR et Ferrari FXX K, la Renault RS01 ne permet l’accès à sa véritable limite qu’aux professionnels habitués aux monoplaces de haut niveau. Cela est dû notamment aux 1,7 tonne produites par le véhicule à son pic. Un argument de plus pour soutenir l’hypothèse selon laquelle ce nouveau bijou de Renault n’est pas de la catégorie des GT de course classiques, qui eux, permettent, même aux amateurs, d’accéder plus rapidement et plus facilement à leur limite.

 

Interdiction de compétition


Vous venez seulement de débarquer dans l’univers des sports automobiles ? Vous n’aurez sûrement pas encore un budget suffisant pour vous trouver à bord d’un MacLaren P1 GTR ou d’une Ferraru FXX K. Est-ce une raison d’abandonner la voie menant à la réalisation de votre rêve ? La réponse est non. En effet, avec 290 000 euros HT, vous pourrez vous acheter un véhicule au moins aussi performant que les deux modèles précités : la Renault RS01. C'est-à-dire 10 fois moins cher que ces derniers donc. Il existe cependant un bémol. La nouvelle voiture de sport de la marque française ne peut pas participer à la majorité des championnats GT du monde du fait de ses performances et de sa conception de proto. Vous pourrez cependant toujours le conduire sur la piste du GT Tour français et du Renault Sport Trophy ou bien pour assouvir votre besoin de sensation sur circuit privé.

Il est à noter que la Renault RS01 peut satisfaire aussi bien les professionnels que les débutants. Les premiers seront à l’abri des ennuis de vitesse liés aux GT3 classiques. Les seconds, eux, seront contents de se trouver à l’abri d’une puissante voiture de course ayant une prise en main facile.