Renault se penche sur la voiture haut de gamme

En tant que fan d’automobiles, vous savez sûrement que Renault a présenté une voiture haut de gamme pendant le salon de Francfort. Il s’agit de la berline Talisman. Mais la marque tricolore ne cessera jamais de nous surprendre. Elle veut en effet développer des voitures de luxe autre que le Talisman.

Renault en phase d'attaque

 

Thierry Bolloré, directeur chez Renault, déclare aux journalistes que la société projette de mettre en place d’autres voitures plus grosses. Selon les dires de ce responsable, ces nouveautés verront le jour en 2018-2023. Pour ce faire, la firme en question collabore avec le Japonais Nissan. Cette coopération a déjà porté ses fruits avec la sortie de la « SUV » Renault Kadjar. Un crossover qui entre en concurrence avec une certaine Volvo XC60. C’est déjà osé, mais pour le Français, pas question de s’arrêter à mi-chemin.

Pour corriger les quelques erreurs réalisées, la société joue maintenant dans la cour des grands. A part la France, elle désire s’élargir sur le marché mondial. Certes, elle détient déjà 40% du marché dans le monde, mais cela ne lui suffit. Thierry Bolloré affirme encore que l’objectif de l’entreprise française, c’est de couvrir les 70-80%.

 

Renault et les voitures haut de gamme


Rappelons-le, l’histoire d’amour entre Renault et les voitures haut de gamme date déjà d’avant-guerre. A cette époque, l’entreprise a eu du succès dans le domaine. Mais après, des difficultés ont fait leur apparition. Depuis les années 50 jusqu’en 2001, à part la R25 en 1984, les tentatives de Renault à revenir dans le haut de gamme ont toutes échoué. En sachant cela, Laurens Van Den Acker reste réaliste. Selon lui, le plus important, ce n’est pas de faire de gros volumes dans l’industrie, mais d’être présente parmi les acteurs. Il s’avère donc primordial d’entrer dans la course aux voitures premium.

Actuellement, la réputation de la marque représente un handicap. En effet, les consommateurs sont habitués aux voitures populaires et abordables. La marque aura donc du mal à proposer sa voiture haut de gamme. Heureusement qu’elle profite de la collaboration avec Nissan. Elle dispose donc des techniques nécessaires pour révolutionner le monde de l’automobile de luxe. Espace, Talisman et les autres voitures qui suivront bénéficieront des technologies issues de l’alliance entre les deux firmes. Selon une source en interne, la collaboration entre les deux sociétés contribue également à diminuer le coût du véhicule. Renault a donc toutes ses chances de revenir sur le podium.

 

Renault veut conquérir le marché asiatique


L’analyste Gaétan Toulemonde donne son opinion sur la stratégie de Renault. Selon lui, Espace, Kadjar et Talisman sont prévues pour 10 fois plus de voitures que les autres générations précédentes. Cerise sur le gâteau, une autre collaboration a été réalisée en 2010 avec Daimler. La société française profite donc de la technologie de la marque à étoile. Selon un porte-parole de la firme, Mercedes fournira (dans un avenir proche) une motorisation davantage haut de gamme.